Portrait d'une petite entrepreneuse
#workingGirl #workingMum #artisanBelgique

Pas plus haute que trois pommes, je découvrais déjà avec ravissement les joies de la couture, sur l’imposante machine à coudre de mon arrière-grand-père, tailleur de métier.

C’est ma grand-mère qui m’offrait ces instants de partage et de bonheur et j’y mettais tout mon coeur. Concentrée, la langue un peu tirée, je prenais très au sérieux mon rôle de couturière pour poupées.

Illustration Enfance

Parfois même, je me faufilais en cachette dans le petit atelier de mamy pour continuer mon travail, minutieusement, sur cette machine presque aussi vieille que le monde.

Et puis un jour, la machine a lâché sous mes doigts. Ce n’était pas ma faute, ma grand-mère ne m’en a jamais voulu. Et pourtant, j’ai pu ressentir son immense tristesse, ses larmes refoulées devant le souvenir de son papa qui s’effaçait un peu plus. Alors, j’ai pris une grande décision, pour ne plus la voir triste : Plus jamais je ne toucherai à une machine à coudre.

Puis j’ai grandi, je suis devenue maman, de Cassia et Samaël, deux enfants “extraordinaires” et de Elia, jolie petite étoile, là-haut.

Un jour que nous étions en visite chez ma tendre mamy, elle a déniché ma vieille poupée, drapée dans les vêtements que j’avais cousus des années plus tôt, pour la montrer à mes enfants. Mon coeur s’est serré à la vue de ces souvenirs qui éclataient de nouveau. Et ce que j’ai pu lire dans le regard de ma grand-mère? Une émotion indescriptible et une immense fierté.

Ce que j’avais abandonné de nombreuses années auparavant pour ne plus voir de larmes dans ses yeux clairs était finalement une vraie source de bonheur pour elle, alors j’ai investi dans une machine et je me suis remise à l’ouvrage. Pour dessiner des sourires sur ses lèvres.

C’est alors que j’ai commencé à fabriquer des vêtements et accessoires pour mes enfants, mes premières sources d’inspiration, toujours tellement heureux de porter ce que je cousais avec amour.

Des créations uniques, colorées, pleines de vie et respectueuses de l’environnement pour être tout à fait en accord avec mes valeurs profondes, mes valeurs de petite fille.

Mais je n’ai pas pu m’arrêter là, alors j’ai créé ma boutique pour que Mes Petites Créliations s’envolent un peu plus loin, vers vous, afin de continuer à dessiner des sourires.

Caroline Villien Illustratrice